Texte à méditer :   Je pense que le jour où on mettra les cons sur orbite, t'as pas fini de tourner.   Jean Gabin - Le Pacha (M. Audiard)
 
Informatique
Loisirs
 ↑  
Visites

 473648 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.navedac.com/data/fr-articles.xml

Supernatural est une série (5 saisons prévues à l’origine mais il y a de fortes probabilités qu’il y en ait une 6e, voire plus).

Cette série raconte l’histoire de Dean et Sam Winchester, deux chasseurs de « monstres », par monstres on entend : vampires, garous, doppelgangers, sorcières, démons, fantômes, anciens dieux celtiques, etc., bref des créatures mythologiques et / ou fantastiques qui hantent nos cauchemars.

Suite à l’assassinat de leur mère par un démon alors que l’un n’est qu’un bébé et l’autre un gamin de 6 ans, leur père deviendra un chasseur, traquant le responsable à travers le monde (du moins le continent Américain mais, on est habitué, dans les scénarios américains, les USA sont le monde) et formant ses enfants à les combattre également. La série nous mène donc de combat démoniaque en combat démoniaque tout en suivant un fil conducteur (plusieurs en fait : la recherche du père, celle du démon, la découverte de son moi pour Sam, etc., je vais pas tout dire non plus !).

Donc, tout repose sur l’occulte, la série est grand publique cependant elle peut comporter certaines scènes un peu dures pour les personnes sensibles et les religieux forcenés de tous poils.

Comme dans toutes les séries les sous-entendus sexuels et l’humour de merde sont de mises, Supernatural n’y coupe pas ! Dean est l’archétype même du macho sensible, Sam le frustré de service, ce qui gâche énormément à l’intérêt à la dites série. Dommage !

De nombreuses références « rocks » parcourent la série, par exemple :
les noms d’emprunts qu’ils utilisent quand ils se font passer pour des agents du FBI (Angus & Young, Page & Plant, etc.) ;
Dean qui veut visiter la tombe de Joey Ramones ;
le logo de B.O.C ;
les titres des épisodes (The Magnificent Seven, The Kids are Alright, Sympathy for the Devil, The Song Remains the Same, Dark Side of the Moon),

Mais également cinématographique (Hellraiser, Telma & Louise, Christine, Star Wars, Cocoon, X-files, Hulk, X-men, Benjamin Button, Robocop Metallica, Led Zeppelin, God is my copilot, David Duchovny, et pour les références craignos :Titanic, Twillight, Buffy contre les vampires, 101 damatiens, Grease, K2000, docteur quinn, Terminator, Survivors, Asia, Michael Jackson, David Asselhoff, et même la présence de Paris Hilton dans un épisode) voire même littéraires (Kurt Vonnegut, Masterson).

Parfois un côté « humour-déjanté » survient, essentiellement dans les épisodes mettant en scène l’embrouilleur ce qui soulage la série de la longueur de certains épisodes.

Bref une série qui n’est pas pourrie mais qui aurait sûrement pu faire mieux, on est tout de même dans un niveau au dessus des Buffy ou des Vampire diaries fort heureusement. Vous me direz, je connais peu de séries vraiment bonnes, alors…



Date de création : 06/03/2010 @ 04:21
Dernière modification : 30/08/2010 @ 21:43
Catégorie : Loisirs - Séries


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par Caska le 03/08/2010 @ 20:12
Moi pour ma part j'adore cette série!! J'ai même du la visionner en vostfr car pour voir la suite en France ben j'attends encore XD donc j'aime pas J ADORE cette série :p

Recherche
Recherche