Texte à méditer :  J'ai été athée longtemps. Mais, après avoir traversé ma crise de la quarantaine, en plus de voir tant de choses changer si vite, j'ai réalisé que j'étais mortel.
Et quand tu commences à penser à la mort, tu commences à penser ce qu'il y a après. C'est après que tu commences à espérer qu'il a Dieu.
Ça me fait peur, l'idée d'aller nulle part. J'ai aussi du mal à croire que des gens comme Staline ou Hitler s'en vont au même endroit que Mère Térésa.
  
Peter Steele -Type O Negative)
 
Informatique
Loisirs
Visites

 496715 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.navedac.com/data/fr-articles.xml

El habitente incierto (The Uncertain Guest)

 

Il s’agit, comme le titre le laissait supposer, d’un film espagnol de Guillem Morales. Thriller, angoisse voire tragi-comique.

Un homme sonne à la porte d’un architecte (le héros ?) pour lui demander s’il peut utiliser son téléphone, ce dernier accepte et le laisse quelques minutes seul. À son retour l’homme n’est plus là… Cependant l’architecte sait qu’il est toujours dans la maison…

 

En fait ce quasi huit-clos est relativement bien mené, nous laissant faire des suppositions jusqu’à la fin.

 

Un subtil mélange entre les ambiances d’un « Fenêtre sur cours » d’Alfred Hitchcock et d’un « After Hours » de Martin Scorsese.

 

Voilà voilà. Et comme toujours vous voyez que je suis l’actualité cinématographique puisque ce film date de… 2004.

Je viens de m’apercevoir qu’il est produit par Guillermo del Toro.

Date de création : 08/09/2010 @ 01:06
Dernière modification : 08/09/2010 @ 01:07
Catégorie : - Cinéma


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
Recherche